La destruction osseuse parodontale : physiopathogénie et rôle des nouvelles interleukines

La parodontite est une maladie inflammatoire chronique prévalente due à la réponse de l'hôte aux bactéries orales telles que Porphyromonas Gingivalis, un pathogène clé. L IL-1b, l IL-6, le TNF-a, l IL-17A sont des cytokines pro-inflammatoires cruciales dans la pathogenèse de la parodontite qui...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Cloitre Alexandra (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance), École doctorale Biologie-Santé Rennes (Ecole doctorale associée à la thèse), Université Bretagne Loire (Autre partenaire associé à la thèse)
Autres auteurs : Lesclous Philippe (Directeur de thèse), Geoffroy Valérie (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : La destruction osseuse parodontale : physiopathogénie et rôle des nouvelles interleukines / Alexandra Cloitre; sous la direction de Philippe Lesclous et de Valérie Geoffroy
Publié : 2018
Accès en ligne : Accès Nantes Université
Accès direct depuis les campus, via le réseau ou le wifi eduroam, ou après connexion à l'accès nomade
Note sur l'URL : Accès réservé au texte intégral
Note de thèse : Thèse de doctorat : Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie : Nantes : 2018
Sujets :