Le problème des IVG tardives en Polynésie française

Objectifs : Il existe un taux important d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) tardives (entre 12 et 14 semaines d'aménorrhée) en Polynésie française. L'objet de cette recherche est d'explorer les raisons qui amènent les femmes polynésiennes à consulter tardivement pour l...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Rival Priméla (Auteur)
Collectivité auteur : Université de Nantes -- Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Meslé Bernard (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Le problème des IVG tardives en Polynésie française / Priméla Rival; sous la direction de Bernard Meslé
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2011
Accès en ligne : Accéder à la ressource
Note de thèse : Reproduction de : Thèse d'exercice : Médecine. Médecine générale : Nantes : 2011
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: Le problème des IVG tardives en Polynésie française