La contingence dans sa finitude fondatrice : dans la "Science de la logique" de Hegel

La Science de la logique est le développement, dans toute son ampleur , du résultat auquel parvient la Phénoménologie de l esprit : le savoir pur comme l unité de la certitude de soi-même et de la vérité les deux à la fois inséparables et différents. Et parce qu ils se trouvent sus en même temps com...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Jarczyk Gwendoline (Auteur)
Format : Livre
Langue : français
Titre complet : La contingence dans sa finitude fondatrice : dans la "Science de la logique" de Hegel / Gwendoline Jarczyk
Publié : Paris : Éditions Kimé , C 2020
Description matérielle : 1 vol. (124 p.)
Collection : Logique hegelienne
Sujets :
LEADER 02275cam a2200433 4500
001 PPN250717662
003 http://www.sudoc.fr/250717662
005 20211105095300.0
010 |a 978-2-84174-980-5  |b br.  |d 15 EUR 
010 |a 2-84174-980-0 
035 |a (OCoLC)1224255710 
073 1 |a 9782841749805 
100 |a 20201124h20202020k y0frey0103 ba 
101 0 |a fre 
102 |a FR 
105 |a y a 000yy 
106 |a r 
181 1 |6 z01  |c txt  |2 rdacontent 
181 1 |6 z01  |a i#  |b xxxe## 
182 1 |6 z01  |c n  |2 rdamedia 
182 1 |6 z01  |a n 
183 1 |6 z01  |a nga  |2 rdamedia 
200 1 |a  La contingence dans sa finitude fondatrice  |e dans la "Science de la logique" de Hegel  |f Gwendoline Jarczyk 
214 0 |a Paris  |c Éditions Kimé 
214 4 |d C 2020 
215 |a 1 vol. (124 p.)  |d 21 cm 
225 2 |a Logique hegelienne 
320 |a Notes bibliogr. 
330 |a La Science de la logique est le développement, dans toute son ampleur , du résultat auquel parvient la Phénoménologie de l esprit : le savoir pur comme l unité de la certitude de soi-même et de la vérité les deux à la fois inséparables et différents. Et parce qu ils se trouvent sus en même temps comme différents , leur unité se révèle non plus abstraite mais concrète . Scindé en lui-même, le concept répond de cette différence dans l unité. Le présent ouvrage a tenté d en rechercher et d en accompagner les implications, depuis le rapport de l être pur et du néant pur, jusqu à la déprise de soi de l Idée pure comme Nature. Cela, en ayant pour témoin la méthode absolue, elle qui prend de son ob-jet lui-même le déterminé, puisqu elle est elle-même son principe et [son] âme . Cette réflexion est sous-tendue par l inlassable exploration des ressources du négatif.  |2 éditeur 
410 | |0 102521166  |t Logique hegelienne  |x 1950-0319 
604 |3 PPN027324435  |a Hegel, Georg Wilhelm Friedrich (1770-1831)  |t Wissenschaft der Logik  |2 rameau 
606 |3 PPN02783154X  |a Contingence  |2 rameau 
676 |a 193.34  |v 23 
700 1 |3 PPN026935643  |a Jarczyk  |b Gwendoline  |f 1927-....  |4 070 
801 3 |a FR  |b Electre  |c 20201104  |g AFNOR 
801 3 |a FR  |b Abes  |c 20210322  |g AFNOR 
979 |a PHILO 
930 |5 441092211:681786124  |b 441092211  |j s 
998 |a 882698