Le pire n'est pas certain : essai sur l'aveuglement catastrophiste

"La chose est entendue : nous ne vivons plus dans un système climatique stable, la biodiversité s'érode, les océans s'acidifient. En entrant dans l'ère de l'Anthropocène, nous avons perdu le contrôle de notre monde. La science de l'effondrement, ou collapsologie, affirm...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteurs principaux : Larrère Catherine (Auteur), Larrère Raphaël (Auteur)
Format : Livre
Langue : français
Titre complet : Le pire n'est pas certain : essai sur l'aveuglement catastrophiste / Catherine et Raphaël Larrère
Publié : [Paris] : Premier parallèle , DL 2020
Description matérielle : 1 vol. (195 p.)
Sujets :
LEADER 03206cam a2200469 4500
001 PPN249240068
003 http://www.sudoc.fr/249240068
005 20220117055600.0
010 |a 978-2-85061-042-4  |b br.  |d 18 EUR 
035 |a (OCoLC)1196833282 
073 1 |a 9782850610424 
100 |a 20200922h20202020k y0frey0103 ba 
101 0 |a fre 
102 |a FR 
105 |a y a 000yy 
106 |a r 
181 |6 z01  |c txt  |2 rdacontent 
181 1 |6 z01  |a i#  |b xxxe## 
182 |6 z01  |c n  |2 rdamedia 
182 1 |6 z01  |a n 
183 |6 z01  |a nga  |2 rdamedia 
200 1 |a Le pire n'est pas certain  |e essai sur l'aveuglement catastrophiste  |f Catherine et Raphaël Larrère 
214 0 |a [Paris]  |c Premier parallèle  |d DL 2020 
215 |a 1 vol. (195 p.)  |c couv. ill. en coul.  |d 21 cm 
339 |a Dans cet essai, la philosophe et l'ingénieur agronome montrent les limites des théories de l'effondrement, aussi bien d'un point de vue scientifique qu'éthique. Selon eux, il faut politiser l'écologie et rompre avec le fatalisme tout en encourageant la mise en place de nouveaux systèmes de solidarité et d'une manière de produire inédite afin de faire face à la crise climatique annoncée. ©Electre 2020 
320 |a Notes bibliogr. p.175-[191] 
330 |a "La chose est entendue : nous ne vivons plus dans un système climatique stable, la biodiversité s'érode, les océans s'acidifient. En entrant dans l'ère de l'Anthropocène, nous avons perdu le contrôle de notre monde. La science de l'effondrement, ou collapsologie, affirme que la catastrophe est inévitable et qu'il ne nous reste plus qu'à nous y préparer. Il nous faut accepter la chute, que l'on s'en désespère ou que l'on y trouve une jouissance coupable. Autrement dit, "il n'y a pas d'alternative" - comme le disait en son temps Margaret Thatcher. Or il y a une alternative. Il y en a même de très nombreuses, car ailleurs la catastrophe est déjà arrivée et a déjà donné naissance à des mobilisations politiques et écologiques. Le catastrophisme, cette construction récente qui touche les classes moyennes occidentales, c'est un "récit du Tout ", un récit dépolitisé qui nous encourage à nous prendre en charge de manière privée. Or, c'est en politisant l'écologie et en adoptant un point de vue local que nous verrons se rouvrir les possibilités d'action, dans leur : pluralité. C'est ainsi que nous éviterons la catastrophe - car elle est évitable."  |2 4e de couverture 
606 |3 PPN129129453  |a Écologie  |x Aspect politique  |2 rameau 
606 |3 PPN149861044  |a Catastrophisme  |2 rameau 
606 |3 PPN237287919  |a Collapsologie  |2 rameau 
606 |3 PPN027568490  |a Climat  |x Changements  |2 rameau 
606 |3 PPN027311198  |a Écologie humaine  |2 rameau 
606 |3 PPN027495299  |a Écologisme  |2 rameau 
606 |3 PPN192014129  |a Philosophie de l'environnement  |2 rameau 
676 |a 303.48  |v 23 
700 1 |3 PPN031327087  |a Larrère  |b Catherine  |f 1944-....  |4 070 
701 1 |3 PPN028734432  |a Larrère  |b Raphaël  |f 1942-....  |4 070 
801 3 |a FR  |b Electre  |c 20201030  |g AFNOR 
801 3 |a FR  |b Abes  |c 20210907  |g AFNOR 
979 |a ESPEN 
930 |5 441092309:714918377  |b 441092309  |j u 
998 |a 878660