Potentiel thérapeutique des cellules souches adultes pour le traitement de la maladie de Huntington

L'objectif de ce travail de thèse dans le domaine de la Médecine Régénératrice a été d'étudier les effets d'une transplantation de 2 types de cellules souches adultes dans des deux modèles rongeurs de la maladie de Huntington. Pour se faire, des techniques de culture cellulaire et de...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteurs principaux : Fink Kyle D. (Auteur), Lescaudron Laurent (Directeur de thèse), Dunbar Gary (Directeur de thèse), Collier Timothy (Président du jury de soutenance), Steece-Collier Kathy (Membre du jury), Albin Roger L. (Membre du jury)
Collectivités auteurs : Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance), Central Michigan university (Organisme de soutenance), École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers 2008-2021 (Organisme de soutenance)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
anglais
Titre complet : Potentiel thérapeutique des cellules souches adultes pour le traitement de la maladie de Huntington / Kyle David Fink; sous la direction de Laurent Lescaudron et Gary L. Dunbar
Publié : Nantes : Université de Nantes , 2013
Accès en ligne : Accès Nantes Université
Reproduction de : Reproduction numérique de l'original imprimé datant de 2013
Note de thèse : Reproduction de : Thèse de doctorat : Neuroscience,Transplantation : Nantes : 2013
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: Potentiel thérapeutique des cellules souches adultes pour le traitement de la maladie de Huntington
LEADER 06372clm a2200685 4500
001 PPN249064820
003 http://www.sudoc.fr/249064820
005 20240516055400.0
029 |a FR  |b 2013NANT2074 
035 |a (OCoLC)1247946520 
100 |a 20200914e20132013k y0frey0103 ba 
101 0 |a fre  |a eng  |d fre  |d eng  |2 639-2 
102 |a FR 
105 |a a va 000yy 
135 |a dr||||||||||| 
181 1 |6 z01  |c txt  |2 rdacontent 
181 1 |6 z01  |a i#  |b xxxe## 
182 1 |6 z01  |c c  |2 rdamedia 
182 1 |6 z01  |a b 
183 |6 z01  |a ceb  |2 RDAfrCarrier 
200 1 |a Potentiel thérapeutique des cellules souches adultes pour le traitement de la maladie de Huntington  |f Kyle David Fink  |g sous la direction de Laurent Lescaudron et Gary L. Dunbar 
214 2 |a Nantes  |c Université de Nantes  |d 2013 
230 |a Données textuelles 
300 |a Thèse soutenue en cotutelle 
307 |a L'impression du document génère 211 p. 
314 |a Ecole(s) Doctorale(s) : Biologie Santé ( BS) (Nantes)  
314 |a Autre(s) contribution(s) : Timothy Collier (Président du jury) ; Laurent Lescaudron, Gary Dunbar (Membre du jury) ; Roger Albin, Kathy Steece-Collier (Rapporteurs) 
320 |a Bibliogr. [270 réf.] 
324 |a Reproduction numérique de l'original imprimé datant de 2013 
328 0 |z Reproduction de  |b Thèse de doctorat  |c Neuroscience,Transplantation  |e Nantes  |d 2013 
330 |a L'objectif de ce travail de thèse dans le domaine de la Médecine Régénératrice a été d'étudier les effets d'une transplantation de 2 types de cellules souches adultes dans des deux modèles rongeurs de la maladie de Huntington. Pour se faire, des techniques de culture cellulaire et de biologie cellulaire et moléculaire ainsi que différents test comportementaux ont été mis en oeuvre. Les résultats ont révélé que les cellules souches mésenchymateuses (MSCs) obtenues à partir de moelle osseuse, ou de cordon ombilical (mais dans une moindre mesure), ont permis d'améliorer les déficits comportementaux et neuropathologiques observés chez des souris transgéniques modèle de la maladie de Huntington par rapport aux animaux non traités. Cependant, les effets bénéfiques des MSCs semblent plutôt être attribués à leur sécrétion de facteurs neurotrophiques dans l'environnement lésé qu'à leur trans-différenciation neuronale. Parallèlement, l'utilisation des cellules souches pluripotentes induites (iPSCs) dans le cadre d'une intervention thérapeutique dans un modèle de lésion toxique de la maladie de Huntington (3-NP) a également été étudiée chez le rat. Ainsi, après transplantation d'iPSCs, les animaux ont présenté une amélioration comportementale et neuropathologique significative. Le mécanisme de récupération de ces animaux après transplantation d'iPSC a été, cette fois-ci, attribué à la différenciation neuronale des cellules implantées, et non à leur production de facteurs neurotrophiques. Les résultats de ces deux études suggèrent de manière encourageante que les cellules souches adultes pourraient être utilisées comme traitement de la maladie de Huntington dans le futur. 
330 |a The goal of this doctoral dissertation was to compare the potential therapeutic effects of transplanting various types of adult stem cells into the striata of R6/2 transgenic mice or rats given 3-nitropropionic acid (3-NP), which are commonly-used rodent models of Huntington's disease (HD). It was observed that transplants of mesenchymal stem cells (MSCs), isolated from bonemarrow and, to a more limited extent, umbilical cord blood, reduced behavioral and neuropathological deficits in R6/2 mice. lt was hypothesized that these stem cell transplants exerted their beneficial effects through the release of neurotrophic factors and/or anti-inflammatory cytokines, rather than via cell replacement. In addition, it was found that intrastriatal transplants of induced pluripotent stem cells (iPSCs) reduced behavioral and neuropathological deficits in 3-Nptreated rats. In this latter study, it was observed that the iPSCs were able to differentiate into cells with region-specific neuronal phenotypes. It was hypothesized that mechanisms, other than primarily providing trophic support, may underlie the recovery observed in this second study. Taken together, the results from these two studies suggest that adult stem cells hold significant therapeutic potential for reducing behavioral deficits in HD. 
336 |a Fichier PDF 
337 |a Configuration requise : navigateur internet 
371 0 |a L'accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l'acquisition 
455 | |0 249055775  |t Potentiel thérapeutique des cellules souches adultes pour le traitement de la maladie de Huntington  |f Kyle David Fink  |d 2013  |p 1 vol. (195 p.) 
541 | |a Therapeutic potential for adult stem cells in the treatment of Huntington's disease  |z eng 
606 |3 PPN027651711  |a Cellules souches  |3 PPN027790118  |x Emploi en thérapeutique  |2 rameau 
606 |3 PPN031336906  |a Chorée de Huntington  |2 rameau 
606 |3 PPN127329579  |a Cellules stromales mésenchymateuses  |2 rameau 
606 |3 PPN143039539  |a Médecine régénératrice  |2 rameau 
606 |3 PPN027813878  |a transplantation  |2 rameau 
606 |3 PPN040720993  |a Chorée de Huntington  |2 rameau 
606 |3 PPN07329604X  |a Cellules souches pluripotentes  |2 rameau 
608 |3 PPN027253139  |a Thèses et écrits académiques  |2 rameau 
686 |a 610  |2 TEF 
700 1 |3 PPN186145802  |a Fink  |b Kyle D.  |f 19..-....  |4 070 
701 1 |3 PPN032860056  |a Lescaudron  |b Laurent  |4 727 
701 1 |3 PPN249055236  |a Dunbar  |b Gary  |4 727 
701 1 |3 PPN249055279  |a Collier  |b Timothy  |4 956 
701 1 |3 PPN249055333  |a Steece-Collier  |b Kathy  |4 555 
701 1 |3 PPN249055392  |a Albin  |b Roger L.  |f 19..-....  |c neurologue  |4 555 
711 0 2 |3 PPN026403447  |a Université de Nantes  |c 1962-2021  |4 295 
711 0 2 |3 PPN165631643  |a Central Michigan university  |4 295 
711 0 2 |3 PPN132250160  |a École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers  |c 2008-2021  |4 295 
801 3 |a FR  |b Abes  |c 20240209  |g AFNOR 
856 4 |q PDF  |u https://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show/show?id=dbc226c8-39fb-4920-b760-7f21b56c5e01  |2 Accès au texte intégral 
979 |a SCI 
930 |5 441092104:810849356  |b 441092104  |j g 
998 |a 876778