Tolérance des biothérapies chez les patients de 75 ans et plus porteurs d'une polyarthrite rhumatoïde : cohorte rétrospective

Objectif : évaluer la survenue des effets indésirables graves chez les patients de 75 ans et plus porteurs d'une polyarthrite par rapport aux patients de 65 ans. Méthode : il s'agissait d'une étude de cohorte multicentrique rétrospective avec appariement sur le sexe, le type de biothé...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Michaut Alexia (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance), Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Cormier Grégoire (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Tolérance des biothérapies chez les patients de 75 ans et plus porteurs d'une polyarthrite rhumatoïde : cohorte rétrospective / Alexia Michaut; sous la direction de Grégoire Cormier
Publié : Nantes : Université de Nantes [diffusion/distribution] , 2018
Accès en ligne : Accéder à la ressource
Note de thèse : Reproduction de : Thèse d'exercice : Médecine. Rhumatologie : Nantes : 2018
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: Tolérance des biothérapies chez les patients de 75 ans et plus porteurs d'une polyarthrite rhumatoïde
Description
Résumé : Objectif : évaluer la survenue des effets indésirables graves chez les patients de 75 ans et plus porteurs d'une polyarthrite par rapport aux patients de 65 ans. Méthode : il s'agissait d'une étude de cohorte multicentrique rétrospective avec appariement sur le sexe, le type de biothérapies initiale et le centre d'inclusion. Nous nous sommes basés sur le codage PMSI des cotations CIM-10 à savoir M05 et M06 du premier janvier 2013 au 31 décembre 2016. Résultats : nn total de 160 patients étaient inclus, 80 patients de 65 à 74 ans et 80 patients de 75 ans et plus. En analyse univariée, la survenue d'un évènement indésirable grave était significativement associé à l'âge très âgé des patients de 75 ans et plus avec OR à 2,00 (IC 95% [1,03 ; 3,89] avec p=0,0413). En analyse multivariée, la survenue d'un évènement indésirable grave ajusté sur les antécédents de cancers, les doses de corticoïdes initiales et la dyslipidémie n'était plus significative avec OR ajusté à 1,23 (IC 95% [0,51 ; 2,93] avec p=0,6433). Conclusion : il n'y avait pas de différence significative quant à la survenue d'un évènement indésirable grave chez les patients très âgés >= 75 ans par rapport aux sujets âgés de 65 à 74 ans.
Notes : Description d'après la consultation, 2018-11-13
Titre provenant de l'écran-titre
L'impression du document génère 69 p.
Configuration requise : Un logiciel capable de lire un fichier au format PDF
Bibliographie : Bibliogr. 104 réf.
Reproduit comme : La thèse papier est la seule version officielle