Prise en charge en radiologie interventionnelle des hémoptysies d'origine tumorale : à propos de 80 cas

Objectif : Rapporter l'expérience du CHU de Nantes dans la prise en charge en radiologie interventionnelle des hémoptysies d'origine tumorale. - Patients matériels et méthodes : Etude monocentrique rétrospective du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2015. 80 patients présentant une hémoptysie...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Kassam Dean (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes (Organisme de soutenance), Université de Nantes -- Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Douane Frédéric (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Prise en charge en radiologie interventionnelle des hémoptysies d'origine tumorale : à propos de 80 cas / Dean Kassam; sous la direction de Frédéric Douane
Publié : [Lieu de publication inconnu] : [éditeur inconnu] , 2016
Description matérielle : 1 vol. (55 f.)
Note de thèse : Thèse d'exercice : Médecine. Radiodiagnostic et imagerie médicale : Nantes : 2016
Sujets :
Documents associés : Reproduit comme: Prise en charge en radiologie interventionnelle des hémoptysies d'origine tumorale
Description
Résumé : Objectif : Rapporter l'expérience du CHU de Nantes dans la prise en charge en radiologie interventionnelle des hémoptysies d'origine tumorale. - Patients matériels et méthodes : Etude monocentrique rétrospective du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2015. 80 patients présentant une hémoptysie d'origine tumorale ont été traités en salle de radiologie interventionnelle sur le versant artériel bronchique, artériel pulmonaire ou mixte après réalisation systématique d'une angioTDM. - Résultats : Un traitement a été réalisé chez 75 patients : 42 sur le versant artériel bronchique, 23 sur le versant artériel pulmonaire et 10 combinés. Le succès radiologique était de 94% et le succès clinique total immédiat de 85%. Le taux de récidive à 1 mois était de 13,3%. La majorité de ces récidives survenaient chez des patients traités sur un seul versant vasculaire. - Conclusion : L'angioTDM est indispensable, guidant le type de prise en charge endovasculaire et notamment la réalisation d'une protection artérielle pulmonaire. Le traitement endovasculaire des hémoptysies d'origine tumorale est efficace et doit donc être proposé en cas d'épisode hémorragique.
Bibliographie : Bibliogr. 57 réf.