Maladie coronaire du greffon et alloimmunisation anti-HLA après transplantation cardiaque

Le but de cette étude était de déterminer si les anticorps anti-HLA spécifiques du donneur (DSA) fixant le C1q prédisposaient au développement de la maladie coronaire du greffon (vasculopathie cardiaque d'allogreffe (CAV)). Ont été analysés les biopsies et les sérums de 31 patients greffés card...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Main Author : Mittler Faustine (Auteur)
Corporate Authors : Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance), Université de Nantes Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance)
Other Authors : Étienne-Toquet Claire (Directeur de thèse)
Format : Thesis
Language : français
Title statement : Maladie coronaire du greffon et alloimmunisation anti-HLA après transplantation cardiaque / Faustine Mittler; sous la direction de Claire Toquet
Published : 2016
Physical Description : 1 vol. (80 f.)
Note de thèse : Thèse d'exercice : Anatomie et cytologie pathologiques : Nantes : 2016
Subjects :
Related Items : Has reproduction: Maladie coronaire du greffon et alloimmunisation anti-HLA après transplantation cardiaque
Description
Summary : Le but de cette étude était de déterminer si les anticorps anti-HLA spécifiques du donneur (DSA) fixant le C1q prédisposaient au développement de la maladie coronaire du greffon (vasculopathie cardiaque d'allogreffe (CAV)). Ont été analysés les biopsies et les sérums de 31 patients greffés cardiaques avec des DSA +, dont 16 présentaient une CAV (groupe CAV+) et 15 une coronarographie normale (groupe CAV-). 14 patients étaient AMR- (sans antécédent de rejet humoral) ; 17 AMR+, 24 ACR- (sans antécédent de rejet cellulaire majeur) ; 7 ACR+. 23 patients présentaient des DSA C1q+. Les DSA étaient plus souvent C1q+ dans le groupe CAV+ (93% vs 60%). Les médianes de MFI de DSA IgG et de DSA C1q étaient corrélées (p<0.001). La médiane des MFI DSA C1q était significativement plus élevée dans le groupe CAV+ (p=0.05). De façon intéressante, tous les patients sans AMR et/ou sans ACR majeur et dont les DSA étaient C1q-, étaient CAV-(p<0.01). L'utilisation du test C1q combinée aux données histologiques pourrait donc affiner la stratification du risque de CAV chez les transplantés cardiaques.
Bibliography : Bibliogr. 71-75 réf.