Caractérisation moléculaire des interactions HCMV/cellules dendritiques : impact des glycosylations de l'enveloppe virale sur le tropisme

Les cellules dendritiques (DC) perçoivent et alertent de l'intrusion dans l'organisme d'agents pathogènes tels que des virus. Un type de récepteurs exprimés chez les DC myéloïdes, les lectines membranaires, peuvent reconnaître des virus. Nous avons montré antérieurement que le domaine...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Chéneau Coraline (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance), Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Autre partenaire associé à la thèse), Université Nantes-Angers-Le Mans - COMUE 2009-2015 (Autre partenaire associé à la thèse), Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie (Laboratoire associé à la thèse), École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers 2008-2021 (Ecole doctorale associée à la thèse)
Autres auteurs : Halary Franck (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Caractérisation moléculaire des interactions HCMV/cellules dendritiques : impact des glycosylations de l'enveloppe virale sur le tropisme / Coraline Chéneau; sous la direction de Franck Halary
Publié : [Lieu de publication inconnu] : [éditeur inconnu] , 2015
Description matérielle : 1 vol. (136 f.)
Note de thèse : Thèse de doctorat : Biologie. Immunologie-virologie : Nantes : 2015
Sujets :
Documents associés : Reproduit comme: Caractérisation moléculaire des interactions HCMV/cellules dendritiques
LEADER 06614cam a2200589 4500
001 PPN19349969X
003 http://www.sudoc.fr/19349969X
005 20240531154900.0
029 |a FR  |b 2015NANT28VS 
100 |a 20160603d2015 k y0frey0103 ba 
101 0 |a fre  |d fre  |d eng 
102 |a FR 
105 |a a m 000yy 
106 |a r 
181 |6 z01  |c txt  |2 rdacontent 
181 1 |6 z01  |a i#  |b xxxe## 
182 |6 z01  |c n  |2 rdamedia 
182 1 |6 z01  |a n 
200 1 |a Caractérisation moléculaire des interactions HCMV/cellules dendritiques  |e impact des glycosylations de l'enveloppe virale sur le tropisme  |f Coraline Chéneau  |g sous la direction de Franck Halary 
210 |a [Lieu de publication inconnu]  |c [éditeur inconnu]  |d 2015 
215 |a 1 vol. (136 f.)  |c ill.  |d 30 cm 
314 |a École doctorale 502 : Biologie-Santé (Nantes-Angers) 
314 |a Partenaire(s) de recherche : Université Nantes-Angers-Le Mans - COMUE 
314 |a Autre(s) contribution(s) : Julie Dechanet-Merville, Sébastien Gouin (Membre(s) du jury) ; Franck Fieschi, Yann Guérardel (Rapporteur(s)) 
320 |a Bibliogr. f. 117-136 [273 réf.] 
328 0 |b Thèse de doctorat  |c Biologie. Immunologie-virologie  |e Nantes  |d 2015 
330 |a Les cellules dendritiques (DC) perçoivent et alertent de l'intrusion dans l'organisme d'agents pathogènes tels que des virus. Un type de récepteurs exprimés chez les DC myéloïdes, les lectines membranaires, peuvent reconnaître des virus. Nous avons montré antérieurement que le domaine lectine ou CRD (Carbohydrate Recognition Domain) de DC-SIGN interagissait avec une glycoprotéine d'enveloppe du cytomégalovirus humain (HCMV), la glycoprotéine B (gB) (Halary, 2002). Ce travail de thèse a participé à une meilleure caractérisation de l'interaction entre DC-SIGN et la gB. Pour cela nous avons utilisé des mutants de DC-SIGN, de la gB ainsi que des anticorps dirigés contre ces deux protéines. Nous avons aussi analysé les sucres à la surface de la gB et leur importance dans l'interaction avec DC-SIGN. De plus, nous nous sommes intéressés au tropisme du CMV. Les souches de HCMV amplifiées au laboratoire présentent un tropisme directement dépendant du type de cellule ayant servi à générer le stock viral (Towler, 2012). Le tropisme différentiel du CMV pour les cellules endothéliales ou des leukocytes du lignage myéloïde a été récemment imputé à un groupe de gènes viraux, UL128-UL131A. Néanmoins ces gènes n'expliquent pas tout (Lauron, 2014). Nous avons fait l'hypothèse que le tropisme du CMV pourrait être en partie dû à des différences de glycosylations (Nyström, 2007/2009). Pour explorer cette hypothèse, nous avons utilisé deux stocks de CMV produits sur fibroblastes ou sur cellules endothéliales et nous avons analysé les sucres de leur enveloppe, leur infectiosité et les voies de glycosylation impliquées lors de l'infection. 
330 |a Dendritic cells (DC) sense and alert the host after pathogenic virus intrusions. We have shown previously that the lectin domain of DC-SIGN could interact with the human cytomegalovirus (HCMV) envelope glycoprotein B (Halary, 2002). However, how these two molecules interact is not well defined. Therefore I've undertaken this characterization as a first goal of my thesis in order to establish whether or not the DC-SIGN/HCMV gB complex is basically a suitable target for further new therapeutic developments. To this aim, DC-SIGN and gB mutants as well as anti-DC-SIGN or -gB antibodies were used to delineate the interaction zone between both interactants. A second aim of my thesis work was to answer the question are HCMV envelope glycosylated proteins involved in tropism alterations? . Briefly, it has been shown previously that laboratory strains tropism may be dependent on the producing cell type from which they were originating (Towler, 2012). This differential tropism of HCMV for endothelial cells and leukocytes was recently found to correlate with the presence of the UL128L locus in the viral genome. However, this locus cannot explain on its own the former observations. So we proposed that the HCMV tropism could be in part due to differential glycosylation profiles on HCMV particles. To start solving this question, I differentially analyzed glycoprofiles on two HCMV stocks respectively produced on fibroblasts and on an endothelial cell line via a home-made lectin-based interaction assay. Then I analyzed also their respective infectiousness and how glycosylation pathways might be altered at a basal state for each cell type and also in the course of infection 
456 | |0 193501457  |t Caractérisation moléculaire des interactions HCMV/cellules dendritiques  |o impact des glycosylations de l'enveloppe virale sur le tropisme  |f Coraline Chéneau  |c [Lieu de publication inconnu]  |n [éditeur inconnu]  |d 2015 
541 | |a Characterization of molecular interactions between HCMV and dendritic cells  |e impact of glycosylations on viral tropism  |z eng 
606 |3 PPN034013644  |a Cellules dendritiques  |3 PPN027253139  |x Thèses et écrits académiques  |2 rameau 
606 |3 PPN168160609  |a Cytomégalovirus humain  |3 PPN027253139  |x Thèses et écrits académiques  |2 rameau 
606 |3 PPN027867811  |a Glycoprotéines  |3 PPN027253139  |x Thèses et écrits académiques  |2 rameau 
606 |3 PPN032445326  |a Tropisme  |3 PPN027253139  |x Thèses et écrits académiques  |2 rameau 
606 |3 PPN02733919X  |a Anticorps  |3 PPN027253139  |x Thèses et écrits académiques  |2 rameau 
606 |3 PPN040713334  |a Glycosylation  |3 PPN040839486  |x Dissertations universitaires  |2 fmesh 
686 |a 610  |2 TEF 
700 1 |3 PPN193498367  |a Chéneau  |b Coraline  |f 1989-....  |4 070 
702 1 |3 PPN168434695  |a Halary  |b Franck  |f 19..-....  |4 727 
702 1 |3 PPN087253240  |a Fieschi  |b Franck  |f 19..-....  |4 958 
702 1 |3 PPN071068708  |a Guérardel  |b Yann  |f 1972-....  |4 958 
702 1 |3 PPN061667994  |a Dechanet-Merville  |b Julie  |f 1968-....  |4 956 
702 1 |3 PPN075869004  |a Gouin  |b Sébastien  |f 1976-....  |4 555 
712 0 2 |3 PPN026403447  |a Université de Nantes  |c 1962-2021  |4 295 
712 0 2 |3 PPN076954927  |a Nantes Université  |b Pôle Santé  |b UFR Médecine et Techniques Médicales  |c Nantes  |4 985 
712 0 2 |3 PPN187401039  |a Université Nantes-Angers-Le Mans - COMUE  |c 2009-2015  |4 985 
712 0 2 |3 PPN189160462  |a Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie  |4 981 
712 0 2 |3 PPN132250160  |a École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers  |c 2008-2021  |4 996 
801 3 |a FR  |b Abes  |c 20170405  |g AFNOR 
979 |a SAN 
930 |5 441092101:555907112  |b 441092101  |a 15 NANT 28-VS  |j g 
998 |a 752878