Étude de l'immunisation non HLA contre le récepteur de type 1 à l'angiotensine sur la survie des transplants rénaux

Introduction : Malgré les progrès technologiques dans la détection d'anticorps, certains rejets humoraux restent inexpliqués, car sans anticorps anti HLA détectables. L'étude de l'immunisation non HLA contre le récepteur de type 1 à l'angiotensine II (AT1R) commence à apporter de...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Main Author : Deltombe Clément (Auteur)
Corporate Authors : Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance), Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Organisme de soutenance)
Other Authors : Giral Magali (Directeur de thèse)
Format : Thesis
Language : français
anglais
Title statement : Étude de l'immunisation non HLA contre le récepteur de type 1 à l'angiotensine sur la survie des transplants rénaux / Clément Deltombe; sous la direction de Magali Giral
Published : [S.l.] : [s.n.] , 2015
Online Access : Access online resource
Note de thèse : Reproduction de : Thèse d'exercice : Médecine. Néphrologie : Nantes : 2015
Subjects :
Related Items : Is reproduction of: Étude de l'immunisation non HLA contre le récepteur de type 1 à l'angiotensine sur la survie des transplants rénaux
Description
Summary : Introduction : Malgré les progrès technologiques dans la détection d'anticorps, certains rejets humoraux restent inexpliqués, car sans anticorps anti HLA détectables. L'étude de l'immunisation non HLA contre le récepteur de type 1 à l'angiotensine II (AT1R) commence à apporter des réponses. L'objectif de notre étude est d'évaluer le rôle étiologique de l'immunisation pré-transplantation contre AT1R dans le devenir des patients transplantés rénaux. Patients et méthodes : étude d'une cohorte prospective historique multicentrique réunissant les patients greffés rénaux +/- pancréas entre 2008 et 2012 des CHU de Lyon, Nantes et Paris Necker, ayant eu une recherche d'anticorps antiHLA par une technique Luminex® dans les 6 mois pré-transplantation. L'immunisation contre AT1R est évaluée par ELISA sur le sérum pré-transplantation de manière centralisée. Les rejets cliniques sont les lésions histologiques traitées par immunosuppresseurs. Les rejets infra-cliniques sont les lésions histologiques découvertes fortuitement sur une biopsie systématique et non traitées. Les variables influençant la survie sont analysées selon un modèle de Cox. Résultats : parmi les 940 patients inclus, 342 (36,4%) venaient de Nantes, 332 (35,3%) de Lyon et 266 (28,3%) de Paris Necker. Les incompatibilités HLA > 4 concernaient 52 % des patients. Quinze pourcent des patients avaient des DSA au jour de la greffe. Le taux moyen d'anticorps anti AT1R était de 10.05U/mL. 41.2% des patients avaient des anticorps anti AT1R > 10U/mL. 249 patients ont eu un rejet clinique et 39 un rejet infra clinique. 100 patients ont perdus leur greffon. L'immunisation contre AT1R n'avait pas d'impact sur la survie des greffons HR=0,93 IC95%[0,61-1,41]p=0,7337 ou sur la survie sans rejet clinique HR= 1,01 IC95% [0,781-1,318] p=0,94. Discussion : Cette étude avec un effectif important de patient n'a pas confirmé le lien entre immunisation contre AT1R et perte de fonction des greffons rénaux. Le taux élevé de rejets selon notre définition, la grande hétérogénéité de suivi, de pratique et d'immunisation selon les centres nécessite de plus amples analyses.
Notes : Contient un chapitre en anglais
Configuration requise : Un logiciel capable de lire un fichier au format PDF
Bibliography : Bibliogr. 97 réf.
Reproduit comme : La thèse papier est la seule version officielle