Le Voyage de Naple (1719) de Ferdinand Delamonce

Il n'y a jamais eu une image française de l'Italie. Même à l'intérieur de la catégorie fortunée que représentent les voyageurs, nous n'aurons pas les mêmes impressions chez "l'antiquaire", comme on disait alors, chez l'artiste, l'architecte, l'homme...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Main Authors : Delamonce Ferdinand (Auteur), Mascoli Laura (Auteur)
Format : Book
Language : français
italien
Title statement : Le Voyage de Naple (1719) de Ferdinand Delamonce / Laura Mascoli, Ferdinand Delamonce
Published : Naples : Publications du Centre Jean Bérard , 2015
Access : Access granted to university members only
Online Access : Access online resource
Subjects :
Related Items : Additional physical form: Le "Voyage de Naple" (1719)
Description
Summary : Il n'y a jamais eu une image française de l'Italie. Même à l'intérieur de la catégorie fortunée que représentent les voyageurs, nous n'aurons pas les mêmes impressions chez "l'antiquaire", comme on disait alors, chez l'artiste, l'architecte, l'homme politique ou le diplomate, l'ecclésiasique, le militaire, chez celui qu'intéressent les problèmes de l'économie etc. De surcroît, les temps changent et, pour prendre un exemple précis, le jugement sur Naples des voyageurs du xviie siècle n'a rien à voir avec celui qu'aura le Siècle des Lumières qui, à son tour, sera différent de celui de la génération romantique. Et il serait facile de multiplier les exemples. Mais, s'il n'y a pas une image française de l'Italie, il y a, nous le savons tous, des images françaises stéréotypées de l'Italie, comme il y a des images italiennes stéréotypées de la France, sur lesquelles il n'est pas inutile non plus de méditer. Mais, pour cerner ces images, pour voir comment elles sont nées et comment elles se sont transmises, il ne faut pas se limiter aux "grands auteurs", au lyrisme stendhalien pour qui l'Italie signifiait le bonheur de vivre, ni aux phrases acerbes d'un Président de Brosses qui ne perdait pas une occasion d'exercer avec talent un esprit critique développé. Il faut feuilleter ces "textes anodins", comme dit Marguerite Yourcenar, qui, de fait, sont, le plus souvent, loin d'être des chefs-d'oeuvre ; il faut les feuilleter en essayant de discerner ce qui a été vécu et ce qui a été inventé, ce qui est impression authentique et ce qui a été copié dans les livres, et surtout en essayant de comprendre comment, dans ces lentes stratifications, apparaissent un certain nombre de traits qui, malgré tout, peuvent être
Notes : Description d'après la consultation, 2016-02-09
Titre provenant de la page de titre du document électronique
La pagination de l'édition imprimée correspondante est de : 175 p.
Configuration requise : Navigateur Web
Bibliography : Bibliogr. Index
ISBN : 978-2-918887-59-1