Fermeture du Foramen Ovale Perméable en prévention secondaire d'un premier Accident Vasculaire Cérébral cryptogénique chez le jeune de moins de 55 ans

Le risque de récurrence d'AVC cryptogénique semble plus élevé chez le jeune < 55 ans porteur d'un FOP et d'un ASIA. Au CHU de Nantes la rédaction de bonnes pratiques par l'équipe de neurologie et de cardiologie a amené, pendant plusieurs années, à occlure le FOP de ces patient...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Deguines Claire (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes (Organisme de soutenance), Université de Nantes -- Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Guérin Patrice (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Fermeture du Foramen Ovale Perméable en prévention secondaire d'un premier Accident Vasculaire Cérébral cryptogénique chez le jeune de moins de 55 ans / Claire Deguines; sous la direction de Patrice Guéri
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2013
Description matérielle : 1 vol. (81 f.)
Note de thèse : Thèse d'exercice : Médecine. Cardiologie et maladies cardiovasculaires : Nantes : 2013
Sujets :
Documents associés : Reproduit comme: Fermeture du Foramen Ovale Perméable en prévention secondaire d'un premier Accident Vasculaire Cérébral cryptogénique chez le jeune de moins de 55 ans
Description
Résumé : Le risque de récurrence d'AVC cryptogénique semble plus élevé chez le jeune < 55 ans porteur d'un FOP et d'un ASIA. Au CHU de Nantes la rédaction de bonnes pratiques par l'équipe de neurologie et de cardiologie a amené, pendant plusieurs années, à occlure le FOP de ces patients en prévention secondaire après un premier AVC cryptogénique. Le but de notre étude est d'étudier le devenir des patients ayant bénéficié d'un tel traitement et de comparer leur taux de récidive d'accident ischémique cérébral aux taux décrits dans la littérature. Tous les patients < 55 ans ayant bénéficié d'une occlusion percutanée de FOP suite à un AVC cryptogénique ont été inclus. Ils recevaient tous un traitement antiagrégant plaquettaire en complément de l'occlusion de FOP. Le taux de récidive d'AVC était évalué par un questionnaire. 106 patients (40.5 +- 8.5 ans) ont été inclus. 90.1 avaient un FOP associé à un ASIA, les autres avaient un shunt spontané droit- gauche large. Après un suivi moyen de 5 ans, une seule récidive d'AVC a été constatée. Le taux de récidive à long terme de nos patients semble faible et semble moindre que le taux de récidive d'accident ischémique cérébral classiquement décrit dans les études sous traitement médical seul. L'intérêt de l'occlusion du FOP dans cette population est en cours d'évaluation dans une étude prospective randomisée à laquelle le CHU de Nantes est fortement associé.
Bibliographie : Bibliogr. f. 71-76, 69 réf.