Réversibilité de l'hypertension pulmonaire post-capillaire disproportionnée en post-transplantation cardiaque

L'hypertension pulmonaire (HTP) post-capillaire réactive (ou disproportionnée) complique fréquemment l'insuffisance cardiaque avancée. Cette composante réactive est un facteur de risque de mortalité par dysfonction ventriculaire droite en post-transplantation cardiaque. Nous avons étudié l...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Mabire-Amer Léa (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes (Organisme de soutenance), Université de Nantes -- Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Trochu Jean-Noël (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Réversibilité de l'hypertension pulmonaire post-capillaire disproportionnée en post-transplantation cardiaque / Léa Mabire-Amer; sous la direction de Jean-Noël Trochu
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2013
Description matérielle : 1 vol. (69 f.)
Note de thèse : Thèse d'exercice : Médecine. Cardiologie et maladies vasculaires : Nantes : 2013
Sujets :
Documents associés : Reproduit comme: Réversibilité de l'hypertension pulmonaire post-capillaire disproportionnée en post-transplantation cardiaque
Description
Résumé : L'hypertension pulmonaire (HTP) post-capillaire réactive (ou disproportionnée) complique fréquemment l'insuffisance cardiaque avancée. Cette composante réactive est un facteur de risque de mortalité par dysfonction ventriculaire droite en post-transplantation cardiaque. Nous avons étudié les dossiers de 99 patients transplantés dans notre centre, répartis en 3 groupes (Absence d'HTP, HTP passive, HTP réactive). Nous n'avons pas constaté de différence de mortalité entre les différents groupes en post-transplantation, et il a été observé une rapide décroissance des chiffres de pressions artérielles pulmonaires et de résistances y compris chez les patients avec HTP réactive. Sous réserve d'une optimisation minutieuse en pré-transplantation, si besoin à l'aide de traitements adjuvants comme le sildénafil voire l'assistance circulatoire, le pronostic de ces patients en post-transplantation cardiaque est similaire à celui des patients sans HTP réactive.
Bibliographie : Bibliogr. f. 53-60, 81 réf.