De la révolution

La 4è de couv. indique : Étudiant les deux révolutions, Arendt pose la radicale nouveauté de la française comparée à l américaine : si l une et l autre se fondent sur la reconnaissance des droits de l homme, la conception américaine conduit seulement à affirmer la validité universelle des principes...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Arendt Hannah (Auteur)
Autres auteurs : Berrane Marie (Traducteur), Hel-Guedj Johan-Frédérik (Collaborateur)
Format : Livre
Langue : français
Titre complet : De la révolution / Hannah Arendt; traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie Berrane; avec la collaboration de Johan-Frédérik Hel-Guedj
Publié : [Paris] : Gallimard , DL 2013
Description matérielle : 1 vol. (502 p.)
Collection : Folio. Essais ; 581
Traduction de : On revolution
Sujets :
Description
Résumé : La 4è de couv. indique : Étudiant les deux révolutions, Arendt pose la radicale nouveauté de la française comparée à l américaine : si l une et l autre se fondent sur la reconnaissance des droits de l homme, la conception américaine conduit seulement à affirmer la validité universelle des principes du gouvernement limité et à en étendre le bénéfice à tous les Américains ; pour leur part, les Français font des droits de l'homme et du citoyen la véritable fondation de tout gouvernement légitime : Si la Révolution américaine ne proclame en fait rien de plus que la nécessité pour toute l humanité d un gouvernement civilisé, la Révolution française proclame l existence de droits indépendants du corps politique et extérieurs à lui. 1789 puis 1793 ouvraient, au nom de ces droits antérieurs à toute formation politique, une demande indéfinie d égalité et de protection sociale qui inaugurait un siècle d instabilité constitutionnelle. La reprise des thèses d Arendt, notamment par le renouveau d une historiographie de 1789 qui privilégie désormais une lecture prioritairement politique plutôt qu économique ou sociale, ne saurait toutefois faire oublier la dernière partie du livre. C est un superbe éloge de l autre tradition révolutionnaire occultée, celle de l auto-organisation des gens pour s emparer de l action politique et ne plus la déléguer à l'oligarchie des partis de la Commune de Paris aux conseils ouvriers de la Révolution hongroise de 1956.
Notes : Termes et références entre crochets signalent une actualisation de l'édition française initiale, 1964
Historique des publications : Publié aux États-Unis en 1963
Autres tirages : 2017, 2020
Bibliographie : Notes bibliogr. Index
ISBN : 978-2-07-045079-4