Le vécu de l'orthophoniste libéral dans sa prise en charge du patient laryngectomisé total

Lorsqu'une personne subit une laryngectomie totale, elle est privée de sa voix. Cette parole qu'elle ne peut plus transmettre la prive de sa fonction "d'être social". Le patient est alors orienté vers un orthophoniste pour retrouver une voix oro-œsophagienne et/ou une voix t...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteurs principaux : Villot Alexandra (Auteur), Chopineaux Valérie (Directeur de thèse)
Collectivité auteur : Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Organisme de soutenance)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Le vécu de l'orthophoniste libéral dans sa prise en charge du patient laryngectomisé total / Alexandra Villot; sous la direction de Valérie Chopineaux
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2012
Accès en ligne : Accès Nantes Université
Accès direct depuis les campus, via le réseau ou le wifi eduroam, ou après connexion à l'accès nomade
Condition d'utilisation et de reproduction : Publication autorisée par le jury
Note de thèse : Reproduction de : Mémoire d'orthophonie : Médecine : Nantes : 2012
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: Le vécu de l'orthophoniste libéral dans sa prise en charge du patient laryngectomisé total
Description
Résumé : Lorsqu'une personne subit une laryngectomie totale, elle est privée de sa voix. Cette parole qu'elle ne peut plus transmettre la prive de sa fonction "d'être social". Le patient est alors orienté vers un orthophoniste pour retrouver une voix oro-œsophagienne et/ou une voix trachéo-œsophagienne. Cette prise en charge peut s'effectuer en centre de rééducation ou en libéral. En pratique, il apparaît que les orthophonistes libéraux sont peu nombreux à les accepter.Nous nous sommes donc intéressées à la prise en charge des patients laryngectomisés totaux en libéral et plus particulièrement au vécu de la prise en charge par des orthophonistes prenant ou non ces patients en séances. Dans cet objectif, nous avons proposé un questionnaire aux orthophonistes libéraux, de Bretagne et des Pays de Loire. Il interrogeait les participants sur l'ensemble de la rééducation et faisait ressortir deux idées principales au manque de prise en charge: une formation insuffisante et des gênes vis-à-vis de ces patients. Les bouleversements anatomiques, psychiques, familiaux et sociaux que le cancer a entraînés étaient également abordés. Nous avons ensuite recueilli nos données puis les avons analysées. Nos hypothèses n'ont pas pu être validées. Néanmoins deux éléments principaux ont été mis en évidence. Les orthophonistes ont d'abord signalé la rareté des demandes pouvant être liée à l'augmentation des poses d'implants phonatoires. Nous pouvons ainsi nous demander quelle rééducation les patients effectuent en libéral (VTO et/ou VOO). La deuxième idée concerne la volonté des orthophonistes de construire des liens entre les centres et le libéral et plus largement entre tous les thérapeutes concernés par ces patients.
When a person suffers a total laryngectomy, she is deprived of her voice. This speech deprived herself of her social relationship function. She is oriented to a speech therapist to learn out to speak with an esophageal voice and/or a tracheoesophageal voice. This can be done in hospital rehabilitation or in liberal exercise. In practice, it appears that liberal speech therapists aren t many to accept them. So we are interested in liberal support of total laryngectomisees patients and in particular how speech therapists feel about taking or not these patients in sessions. In this objective, we have proposed a survey to liberal speech therapists, of Bretagne and Pays de Loire. This survey was about the rehabilitation support and it shows out two main ideas about the lack of support: insufficient training and embarrassment towards these patients. The anatomical, psychological, familial and social upheavals that cancer has brought out were also discussed. We collected our data and have analyzed them. Our hypothesis could not be validated. However two main elements have been revealed. First, speech therapists had reported the very low number of support request which is explained by the increase of speech implant in the hospital. For the patients who go to liberal practice, we wonder about the nature of rehabilitation (TOV and/or EV). The second main idea concern the wish of liberal therapists to build stronger links between hospitals rehabilitation and liberal care and more widely with all the therapists involved in these patients.
Configuration requise : Un logiciel capable de lire un fichier au format PDF
Bibliographie : Bibliogr.