Oncostatine M : cible ou molécule thérapeutique dans les tumeurs osseuses primitives

Les ostéosarcomes (OS), chondrosarcomes (CS) et sarcomes d'Ewing (ES) représentent la majorité des tumeurs osseuses primitives et leur traitement doit être amélioré. Dans ce cadre, nous nous sommes intéressés à l'Oncostatine M (OSM), une cytokine de la famille de l'Interleukine-6 capa...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Main Author : David Emmanuelle (Auteur)
Corporate Authors : Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Autre partenaire associé à la thèse), École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers (Ecole doctorale associée à la thèse), Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance)
Other Authors : Blanchard Frédéric (Directeur de thèse), Redini Françoise (Directeur de thèse)
Format : Thesis
Language : français
Title statement : Oncostatine M : cible ou molécule thérapeutique dans les tumeurs osseuses primitives / Emmanuelle David; sous la direction de Frédéric Blanchard, Françoise Rédini
Published : [S.l.] : [s.n.] , 2012
Physical Description : 1 vol. (221 f.)
Note de thèse : Thèse de doctorat : Médecine. Biologie Médecine Santé. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie : Nantes : 2012
Subjects :
Related Items : Has reproduction: Oncostatine M
Description
Summary : Les ostéosarcomes (OS), chondrosarcomes (CS) et sarcomes d'Ewing (ES) représentent la majorité des tumeurs osseuses primitives et leur traitement doit être amélioré. Dans ce cadre, nous nous sommes intéressés à l'Oncostatine M (OSM), une cytokine de la famille de l'Interleukine-6 capable de réguler la prolifération de nombreuses cellules tumorales et notamment de limiter le développement des OS. Dans un premier temps, nous avons montré que l'OSM exerce un effet anticancéreux sur les CS in-vitro (en inhibant la prolifération et en induisant la différenciation chondrocytaire hypertrophique) et in-vivo (en réduisant le développement tumoral dans un modèle syngénique de CS chez le rat). L'OSM pourrait être utilisée comme traitement adjuvant dans le cadre des CS. Dans un second temps, nous avons montré qu'à l'inverse, l'OSM exerce un effet protumoral sur les ES en induisant la prolifération des cellules in-vitro. L'OSM présente dans l'environnement des tumeurs pourrait contribuer au développement des ES et doit être considérée comme un cible thérapeutique dans le cadre des ES. Dans un troisième temps, nous avons recherché les facteurs pouvant expliquer ces différences de réponse à l'OSM entre les CS, les OS et les ES. Nous avons ainsi montré que l'effet pro-prolifératif de l'OSM sur les ES pourrait être dû à leur statut très peu différencié, à la translocation chromosomique caractéristique EWS-FLI1, à une modification de l'expression des récepteurs à l'OSM (une augmentation du ratio LIFR/OSMR) et à une hyper-activation de la voie JAK1/STAT3. Cette étude sur les tumeurs osseuses primitives pourrait contribuer à la compréhension de l'effet dual de l'OSM sur d'autres types de tumeurs.
Osteosarcomas (OS), chondrosarcomas (CS) and Ewing sarcomas (ES) represent the majority of primary bone tumors and their treatment needs further improvement. In this context, we were interested in Oncostatin M (OSM), a cytokine of the Interleukin-6 family, known to regulate proliferation in a variety of tumor cells and to limit tumor growth in OS. We first demonstrated that OSM exerts a direct anti-cancer effect on CS in-vitro (by inhibiting proliferation and inducing a hypertrophic chondrocyte differentiation) and in-vivo (by reducing tumor growth in a rat syngenic model of CS). Therefore, OSM could be considered as a new adjuvant anti-cancer agent in CS. Conversely, we demonstrated that OSM plays a protumoral role in ES as it induces cell proliferation in-vitro. OSM expressed in the tumor environment could lead to ES development and should be considered as a therapeutic target in these tumors. Lastly, we looked into factors that could explain the opposite response of CS, OS and ES to OSM. We showed that the pro-proliferative activity of OSM in ES could be due to a low differentiation status, the chromosomal translocation EWS-FLI-1, a characteristic OSM receptors expression (elevated LIFR/OSMR ratio) and an over-activation of the JAK1/STAT3 pathway. This study on primary bone tumors could contribute to a better understanding of the dual role of OSM in other types of tumors.
Variantes de titre : Oncostatin M : target or therapeutic agent for primary bone tumors
Bibliography : Bibliogr. f. 199-221 [714 réf.]