Expression des microARN dans le sang de patients transplantés rénaux

L'absence de réponse des patients atteints de rejet chronique médié par les anticorps (RCHA) aux traitements classiques démontre le besoin urgent de nouvelles options thérapeutiques. Par ailleurs, l'établissement d'une tolérance aux allogreffes rénales sans recours aux immunosuppresse...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Main Author : Danger Richard (Auteur)
Corporate Authors : Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Autre partenaire associé à la thèse), École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers (Ecole doctorale associée à la thèse), Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance)
Other Authors : Brouard Sophie (Directeur de thèse)
Format : Thesis
Language : français
Title statement : Expression des microARN dans le sang de patients transplantés rénaux / Richard Danger; sous la direction de Sophie Brouard
Published : [S.l.] : [s.n.] , 2011
Online Access : Access online resource
Note de thèse : Reproduction de : Thèse de doctorat : Médecine. Sciences de la vie et de la Santé. Immunologie : Nantes : 2011
Subjects :
Related Items : Is reproduction of: Expression des microARN dans le sang de patients transplantés rénaux
Description
Summary : L'absence de réponse des patients atteints de rejet chronique médié par les anticorps (RCHA) aux traitements classiques démontre le besoin urgent de nouvelles options thérapeutiques. Par ailleurs, l'établissement d'une tolérance aux allogreffes rénales sans recours aux immunosuppresseurs est nécessaire pour éviter leurs effets secondaires. Une meilleure compréhension des mécanismes post-greffe est nécessaire tout comme le besoin de biomarqueurs pour prédire/diagnostiquer le devenir du greffon et distinguer parmi des patients sous traitement ceux pour lesquels il pourrait être arrêté, appelés patients opérationnellement tolérants . Nous avons comparé les caractéristiques des lymphocytes B périphériques de ces deux groupes de patients à des patients ayant une fonction stable de leur greffon sous immunosuppresseurs et à des individus sains. Les patients tolérants présentent un phénotype B sanguin et l'expression de gènes particuliers qui pourraient contribuer à la maintenance de leur tolérance. Parmi les molécules régulant l'expression de gènes, les microARN ont été impliqués dans des mécanismes biologiques et pathologiques. La mesure d'expression des microARN dans les cellules mononuclées du sang périphérique de patients transplantés rénaux nous a permis d'identifier des microARN associés à la tolérance ou au RCHA. La surexpression de miR-142-3p dans les lymphocytes B de patients tolérants nous a conduit à analyser les voies de signalisation impliquées, notamment celle du TGFb. Nos résultats ouvrent de nouvelles perspectives pour la compréhension des mécanismes post-greffe, particulièrement celle des lymphocytes B, et l'utilisation de nouveaux biomarqueurs.
The unresponsiveness of patients undergoing chronic antibody mediated rejection (CAMR) to classical treatment highlight the need for new clinical options. Furthermore, major side-effects of immunosuppression (IS) prompt the establishment of a tolerance to the allograft without the need for IS. In this context, a better understand of post-transplantation mechanisms is required as well as the need for biomarkers that could predict and/or diagnose graft outcome and distinguish among immunosuppressed patients, which ones could be weaned off IS, called operational tolerants . Here, we compared the characteristics of peripheral B cells from both patient groups, to that of others who had stable graft function but under IS, and to healthy volunteers. Thus, tolerants patients, have a particular blood B-cell phenotype and gene expression modifications that may contribute to the maintenance of their long-term drug free graft function. Among gene expression regulating molecules, microRNA, small non-coding RNA, are involved in biological mechanisms and diseases. We performed microRNA expression profiling from peripheral blood mononuclear cells from kidney transplanted recipients with operational tolerance, with CAMR or with stable graft function. Among them, we identified differentially microRNA associated either with tolerance or CAMR. The over-expression of miR-142-3p in B lymphocytes from tolerant patients lead us to analyze implicated pathways, including TGFb signaling. Our investigations open new perspectives for the understood of post-transplantation mechanisms, particularly with the implications of B lymphocytes, and the use of new diagnostic/prognostic biomarkers.
Variantes de titre : MicroRNA profiling in blood from renal transplanted patients
Configuration requise : Un logiciel capable de lire un fichier au format PDF
Bibliography : Bibliogr. [329 réf.]
Reproduit comme : La thèse papier est la seule version officielle