Cosmétiques de la femme enceinte et du nouveau né : danger ou pas ? étude sur le niveau d information et l opinion générale des mères, à la maternité du CHU de Nantes, à propos des substances potentiellement toxiques présentes dans les produits d hygiène et de soins utilisés couramment par la femme enceinte et chez le nouveau-né

Une enquête a été réalisée sur questionnaire, par auto-évaluation, de l'opinion générale d un échantillon de 550 mères, à la maternité du CHU de Nantes, à propos des substances potentiellement toxiques présentes dans les produits d'hygiène et de soins couramment utilisés par la femme encei...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Borowski Natacha (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes -- Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance), Ecole de sages-femmes (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Coiffard Laurence (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Cosmétiques de la femme enceinte et du nouveau né : danger ou pas ? : étude sur le niveau d information et l opinion générale des mères, à la maternité du CHU de Nantes, à propos des substances potentiellement toxiques présentes dans les produits d hygiène et de soins utilisés couramment par la femme enceinte et chez le nouveau-né / Natacha Borowski; sous la direction de Laurence Coiffard
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2010
Accès en ligne : Accéder à la ressource
Note de thèse : Reproduction de : Mémoire de Sage-femme : Médecine : Nantes : 2010
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: Cosmétiques de la femme enceinte et du nouveau né
Description
Résumé : Une enquête a été réalisée sur questionnaire, par auto-évaluation, de l'opinion générale d un échantillon de 550 mères, à la maternité du CHU de Nantes, à propos des substances potentiellement toxiques présentes dans les produits d'hygiène et de soins couramment utilisés par la femme enceinte et chez le nouveau-né. 81.1% des femmes interrogées sont inquiètes vis-à-vis de leur environnement, et 76.7% se sentent insuffisamment informées au sujet des substances toxiques présentes dans les cosmétiques. 65.3% des mères souhaitent recevoir des informations par des professionnels de santé lors de leur séjour en maternité. 93.8% des femmes désirent que le principe de précaution soit appliqué, en retirant les substances potentiellement toxiques du marché tant que leur innocuité n'est pas totalement prouvée. Pour finir, il a été démontré que sur l'échantillon étudié, il n'y a pas de lien entre l'âge, la parité, la profession, le mode d'alimentation choisi pour le nouveau-né, la participation à une préparation à la naissance, le type de suivi médical pendant la grossesse, et le fait de se sentir suffisamment ou insuffisamment informées sur les substances potentiellement toxiques présentes dans les cosmétiques.
Bibliographie : Bibliogr.
Reproduit comme : Le mémoire papier reste la seule version officielle