Traitement endovasculaire des lésions athéromateuses du trépied fémoral

But de l'étude : évaluation de la faisabilité technique et des résultats à moyen terme du traitement endovasculaire des lésions athéromateuses de l'artère fémorale commune et du trépied fémoral. Méthodes : Il s'agit d'une étude monocentrique prospective, menée au CHU de Nantes en...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Azema Laure (Auteur)
Collectivité auteur : Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Gouëffic Yann (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Traitement endovasculaire des lésions athéromateuses du trépied fémoral / Laure Azema; sous la direction de Yann Goueffic
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2009
Accès en ligne : Accès Nantes Université
Accès direct depuis les campus, via le réseau ou le wifi eduroam, ou après connexion à l'accès nomade
Note de thèse : Reproduction de : Thèse d'exercice : Médecine. Chirurgie vasculaire : Nantes : 2009
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: Traitement endovasculaire des lésions athéromateuses du trépied fémoral
Description
Résumé : But de l'étude : évaluation de la faisabilité technique et des résultats à moyen terme du traitement endovasculaire des lésions athéromateuses de l'artère fémorale commune et du trépied fémoral. Méthodes : Il s'agit d'une étude monocentrique prospective, menée au CHU de Nantes entre juin 2006 et octobre 2008 incluant les patients ayant bénéficiés d'un stenting primaire de lésions athéromateuses du trépied fémoral. Un suivi clinique et paraclinique (écho-doppler et radiographies de hanche) a été mené à 1, 3, 6, 12 et 24 mois. En se référant aux études anatomiques, nous avons élaboré une classification des différents types de lésions. Résultats : 36 patients ont été inclus, avec 40 membres traités : 70% claudicants et 30% en ischémie critique. Le suivi moyen est de 17,6 mois. Une procédure endovasculaire a été associée dans le même temps opératoire pour 60% des cas. Le TCMM à 30 jours était de 2,5%. A 12 mois le maintien primaire et secondaire de l amélioration clinique étaient respectivement de 79% et 87,5%. Aucun geste complémentaire chirurgical ou endovasculaire sur l artère fémorale commune n a été réalisée pour 90% des membres. Le taux de resténose était de 25%. Conclusion : Cette étude pilote valide la faisabilité de la technique et permet d envisager la réalisation d'une étude prospective multicentrique la comparant avec le traitement chirurgical.
Bibliographie : Bibliogr.