La technique du ganglion sentinelle appliquée au cancer du sein : actualisation des indications à partir d'une série rétrospective de 712 patientes

La détection du ganglion sentinelle axillaire (GAS) correspond à une alternative au curage axillaire permettant, avec une morbidité moindre, de sélectionner les patientes présentant un envahissement axillaire. Cette technique est validée pour les tumeurs infiltrantes unifocales du sein, mesurant moi...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Goarin Anne-Cécile (Auteur)
Collectivité auteur : Université de Nantes -- Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Classe Jean-Marc (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : La technique du ganglion sentinelle appliquée au cancer du sein : actualisation des indications à partir d'une série rétrospective de 712 patientes / Anne-Cécile Goarin; sous la direction de Jean-Marc Classe
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2009
Accès en ligne : Accéder à la ressource
Note de thèse : Reproduction de : Thèse d'exercice : Médecine. Gynécologie Obstétrique : Nantes : 2009
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: La technique du ganglion sentinelle appliquée au cancer du sein
Description
Résumé : La détection du ganglion sentinelle axillaire (GAS) correspond à une alternative au curage axillaire permettant, avec une morbidité moindre, de sélectionner les patientes présentant un envahissement axillaire. Cette technique est validée pour les tumeurs infiltrantes unifocales du sein, mesurant moins de 2 cm, sans envahissement axillaire clinique, ni traitement antérieur. Nous avons conduit une étude rétrospective monocentrique de 1999 à 2008, portant sur 712 patientes, traitées par chirurgie mammaire et avec recherche du GAS. Le taux de détection global était de 96,6% ; il est de 98,7% pour les carcinomes lobulaires infiltrant, de 90,9% pour les tumeurs pT2. La sensibilité de l'examen extemporané est de 33% et a permis d'éviter une chirurgie axillaire en 2 temps à 33% des patientes présentant un envahissement axillaire. Les taux de détection sont conformes à ceux attendus au regard des recommandations. La technique du GAS qui est validée pour les cancers de stades précoces, devraient prochainement voir ses indications s'élargir pour des tumeurs plus avancées.
Bibliographie : Bibliogr.
Reproduit comme : La thèse papier est la seule version officielle