Les lésions jéjunales en vidéocapsule : prévalence, signification et facteur prédictif d'évolution sévère dans la maladie de Crohn

Les lésions jéjunales visualisées en vidéocapsule dans la maladie de Crohn sont méconnues. Les buts de notre étude étaient de déterminer la prévalence de ces lésions, l'association éventuelle à un phénotype particulier, le caractère prédictif d'évolution sévère et si elles étaient secondai...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Trang Caroline (Auteur)
Collectivité auteur : Nantes Université Pôle Santé UFR Médecine et Techniques Médicales Nantes (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Bourreille Arnaud (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Les lésions jéjunales en vidéocapsule : prévalence, signification et facteur prédictif d'évolution sévère dans la maladie de Crohn / Caroline Trang; sous la direction de Arnaud Bourreille
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2008
Accès en ligne : Accès Nantes Université
Accès direct depuis les campus, via le réseau ou le wifi eduroam, ou après connexion à l'accès nomade
Note de thèse : Reproduction de : Thèse d'exercice : Médecine. Hépato-gastroentérologie : Nantes : 2008
Sujets :
Documents associés : Reproduction de: Les lésions jéjunales en vidéocapsule
Description
Résumé : Les lésions jéjunales visualisées en vidéocapsule dans la maladie de Crohn sont méconnues. Les buts de notre étude étaient de déterminer la prévalence de ces lésions, l'association éventuelle à un phénotype particulier, le caractère prédictif d'évolution sévère et si elles étaient secondaire à la maladie ou aspécifiques. Les localisations iléale (OR : 7,9 [2,2-29], P = 0,002) et du tube digestif haut (OR : 6,7 [0,9-48,3], P = 0,002) étaient associées aux lésions jéjunales en vidéocapsule. A l'inverse, Les maladies de Crohn colique présentaient moins de lésions jéjunales (OR : 0,14 [0,02-0,9], P = 0,04). Les patients sous corticothérapie orale avaient 6 fois plus de lésions. Les lésions n étaient pas prédictives d évolution péjorative. Enfin, nous n avons pas pu définir si elles étaient secondaires à la maladie de Crohn ou aspécifiques.
Bibliographie : Bibliogr.