La diffusion de l'auscultation occitane à travers les thèses thoraciques soutenues à Montpellier de 1820 à 1840

A la faculté de Montpellier, quelques étudiants commencent à ausculter isolément dès 1820. Mais c'est au moins dès 1822 que l'un des leurs professeurs le Pr Lallemand montre l'exemple dans son service de clinique chirurgicale. Les signes simples de la pneumonie et la pleurésie sont se...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Viel Véronique (Auteur)
Collectivité auteur : Université de Nantes -- Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance)
Autres auteurs : Kernéis Jean-Pierre (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : La diffusion de l'auscultation occitane à travers les thèses thoraciques soutenues à Montpellier de 1820 à 1840 / Véronique Viel; sous la dir. de Jean-Pierre Kernéis
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 1982
Description matérielle : 298 f.
Note de thèse : Thèse d'exercice : Médecine : Université de Nantes : 1982
Disponibilité : Publication autorisée par le jury
Sujets :
Description
Résumé : A la faculté de Montpellier, quelques étudiants commencent à ausculter isolément dès 1820. Mais c'est au moins dès 1822 que l'un des leurs professeurs le Pr Lallemand montre l'exemple dans son service de clinique chirurgicale. Les signes simples de la pneumonie et la pleurésie sont seuls cités de 1820 à 1825. Les signes complexes ne seront eux véritablement connus qu'à partir de 1831, année à partir de laquelle tous les étudiants connaissent l'auscultation. Il faut attendre 1835 pour que tous les signes de la pneumonie soient abordés. Les étudiants ayant été dans les hopitaux parisiens sont ceux qui connaissent le plus tôt et le mieux l'auscultation.
Bibliographie : Bibliogr. f. 297 [13 réf.]. Liste des thèses thoraciques soutenues à Montpellier de 1820 à 1840 f. 275-296