Les xénotransplantations : aspects historiques, éthiques et sociaux

En raison de la pénurie criante d'organes humains destinés à la greffe, l'éventualité de recourir à une source animale est reconsidérée. Bien que cette pratique ait souvent eu lieu dans l'histoire, elle est encore loin d'être effective, il reste des obstacles à lever. Si le choix...

Description complète

Enregistré dans:
Détails bibliographiques
Auteur principal : Deschamps Jack-Yves (Auteur)
Collectivités auteurs : Université de Nantes (Organisme de soutenance), École doctorale chimie biologie (Ecole doctorale associée à la thèse)
Autres auteurs : Sai Pierre (Directeur de thèse)
Format : Thèse ou mémoire
Langue : français
Titre complet : Les xénotransplantations : aspects historiques, éthiques et sociaux / Jack-Yves Deschamps; sous la dir. de Pierre Saï
Publié : [S.l.] : [s.n.] , 2003
Description matérielle : 197 f.
Note de thèse : Thèse doctorat : Médecine : Université de Nantes : 2003
Disponibilité : Publication autorisée par le jury
Sujets :
Description
Résumé : En raison de la pénurie criante d'organes humains destinés à la greffe, l'éventualité de recourir à une source animale est reconsidérée. Bien que cette pratique ait souvent eu lieu dans l'histoire, elle est encore loin d'être effective, il reste des obstacles à lever. Si le choix de l'espèce donneuse semble acquis "en faveur" du porc, la maîtrise des phénomènes de rejet et des risques infectieux n'est pas encore suffisante. Aujourd'hui, les questions éthiques sont au centre du débat sur les xénotransplantations. L'acceptabilité de cette nouvelle pratique par la société a fait l'objet d'une étude basée sur deux enquêtes. La première a révélé que l'acceptabilité est meilleure, et que le porc est mieux accepté, chez les patients diabétiques que dans la population générale. La deuxième enquête a révélé que les patients diabétiques ne sont pas prêts à prendre les risques associés à la xénotransplantation quand ils sont informés de leur existence. Ainsi, en plus des obstacles techniques et éthiques, il convient de prendre en compte les obstacles sociaux à la xénotransplantation.
Bibliographie : Bibliogr. f. 174-197