La mise en évidence du rôle chimique de l'oxygène du XVIIIème au XIXème : faits et concepts : l'évolution du concept d'oxydo-réduction et son adaptation à la chimie organique : les huiles, principe de combustibilité..

Si bien expliquée par l'historien Henry Guerlac en 1961, la mise en évidence du rôle chimique de l'oxygène par Lavoisier n'a pas seulement renversé l'imaginaire phlogistique, en le remplaçant par une substance chimique pondérable. Elle a en plus mis fin à l'unité de la scien...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Main Authors : Déré Anne-Claire (Auteur), Dhombres Jean (Directeur de thèse)
Corporate Authors : Université de Nantes 1962-2021 (Organisme de soutenance), Université de Nantes Faculté des sciences et des techniques (Organisme de soutenance)
Format : Thesis
Language : français
Title statement : La mise en évidence du rôle chimique de l'oxygène du XVIIIème au XIXème : faits et concepts : l'évolution du concept d'oxydo-réduction et son adaptation à la chimie organique : les huiles, principe de combustibilité.. / Anne-Claire Déré; sous la direction de J. Dhombres
Published : 1996
Physical Description : 3 vol. (947 f.)
Note de thèse : Thèse de doctorat : Chimie : Nantes : 1996
Subjects :
Related Items : Has reproduction: LA MISE EN EVIDENCE DU ROLE CHIMIQUE DE L'OXYGENE DU XVIIIEME AU XIXEME SIECLE
Description
Summary : Si bien expliquée par l'historien Henry Guerlac en 1961, la mise en évidence du rôle chimique de l'oxygène par Lavoisier n'a pas seulement renversé l'imaginaire phlogistique, en le remplaçant par une substance chimique pondérable. Elle a en plus mis fin à l'unité de la science chimique fondée, depuis le tout début du dix-huitième siècle, sur la réaction d'oxydo-réduction, devenu concept. Le chimiste allemand Stahl la considérait comme une réaction réversible entre les corps combustibles et les corps brûlés. Avec la révolution chimique, la chimie se trouve divisée en deux branches, d'une part la chimie minérale dont les réactions trouvent une explication satisfaisante du fait de la compréhension du rôle chimique de l'oxygène. D'autre part, la chimie des êtres organisés - vaste domaine incluant ce que nous appelons aujourd'hui la chimie organique, mais aussi la biochimie - dont la complexité ne se limite pas à celle du radical des substances qui la constituent, mais s'étend à des réactions pourtant reconnues explicables par Stahl, par ses disciples et par Lavoisier lui-même, grâce au concept d'oxydo-réduction. L'objectif de cette thèse est alors de suivre au plus près l'évolution du concept d'oxydo-réduction depuis sa formulation, de mesurer le changement apporté par les travaux de Lavoisier, et d'observer enfin son adaptation aux réactions des composés organiques avant même la double naissance de la chimie organique et de la biochimie dans les années 1840, et de le suivre jusqu'à la fin du dix-neuvième siècle. Ce choix chronologique contraint à s'écarter des thèses historiques classiques sur la révolution chimique pour proposer une autre interprétation. Elle est fonde que une relecture minutieuse des textes originaux pour y suivre, à partir des expériences faites et des raisonnements tenus par les chimistes, l'évolution même de leur pensée devant les obstacles rencontrés.
Variantes de titre : The discovery of the chemical role of oxygen (eighteenth century - nineteenth century). Facts and concepts. The evolution of the concept of oxydo-reduction and its adaptation to the organic chemistry : the oils, as principle of combustibility in the plant
Bibliography : Bibliogr. p.829-901, 1285 réf. Index