Aucun résultat.

Votre recherche - Aristénète - ne correspond à aucune ressource.

Aristénète

Aristénète (Άρισταίνετος) est le nom donné à un épistolier grec auteur d'une correspondance amoureuse fictive, suivant des situations variées durant l'antiquité tardive.

Ce n'est probablement pas le nom authentique de l'auteur : Aristénète est le correspondant de la première lettre du recueil, un copiste s'y référa pour l'attribution. Mais les premières lettres sont probablement perdues, il manque au moins un folio dans le manuscrit. Ce n'est néanmoins pas le correspondant de Libanios. Les lettres ont été écrites entre la fin du et le début du , à travers les références au paganisme qui survit, à la Nouvelle Rome (Constantinople) et surtout par les allusions au mime Caramallos, que Jean Malalas et Sidoine Apollinaire citent comme danseur en vogue.

Le titre de ''Lettres d'amour'' (έρωτικαί έπιστολαί) est authentique. 50 lettres sont réparties sur deux livres. Le premier livre est lacunaire au début et le second livre est incomplet. C'est l'un des seuls recueils de correspondance fictive dans l'antiquité qui soit parvenu avec Alciphron, Philostrate (l'authenticité n'est pas assurée) et Théophylacte Simocatta qui écrivirent des lettres érotiques et à des courtisanes. La correspondance épistolaire est extrêmement populaire mais un très grand nombre fut perdu

Ses sources et pastiches sont extrêmement variés, il utilise des proverbes et expressions communes. Ses trois principales inspirations sont surtout Ménandre, les dialogues platoniciens et Lucien. Informations fournies par Wikipedia

Vous cherchez un article par son titre ?

Consultez notre mode d'emploi des ressources numériques pour savoir comment le trouver.